Qu’est-ce qu’une politique d’austérité ?

Définition de la politique d’austérité

Une politique d’austérité, aussi communément appelée politique de rigueur, est une politique qui a pour but de résorber le déficit public d’un Etat en tentant d’équilibrer les comptes de ce dernier par une limite des dépenses publiques et une augmentation des recettes fiscales. Elle est l’inverse d’une politique de relance dont l’objectif conjoncturel est de favoriser la croissance et de lutter contre le chômage.

Pour établir cette rigueur, un Etat peut utiliser plusieurs instruments au niveau budgétaire, sur le registre fiscal mais également à l’échelle monétaire, et ce, afin de réduire puis juguler sa dette.

Objectifs et mise en place de la politique d’austérité

politique d'austéritéQuand un Etat choisit de mettre en place une politique d’austérité, c’est pour agir sur les points suivants :

– Faire baisser la dette publique et lutter contre les déficits publics.

– Ralentir l’inflation.

– Restreindre les investissements et éviter les bulles spéculatives.

– Favoriser à long terme la compétitivité et la croissance économique.

A lire aussi : Qu’est ce qu’une politique de distribution ?

austeritePour ce faire, trois axes de manœuvre peuvent être envisagés :

– Une politique budgétaire visant à équilibrer les comptes de l’état. Ce dernier dépensera moins d’argent public qu’il ne recevra de recettes provenant de la fiscalité.

– Une politique monétaire limitative consistant à augmenter les taux d’intérêts pour réduire la masse de monnaie qui circule. Cela aura pour effet de faire baisser le crédit et l’investissement tout en faisant augmenter l’épargne.

– Une politique de revenus diminutive avec le gel des salaires des fonctionnaires et des employés du public, mais également celui des revenus sociaux, c’est-à-dire principalement les aides et prestations sociales distribuées aux ménages.

L’application de ces politiques devrait déboucher sur un ralentissement de la demande qui mènera à une baisse de l’inflation. Le but recherché avec cette réduction de l’inflation sera d’obtenir des prix inférieurs à ceux des prix étrangers ce qui aboutira à une hausse de la compétitivité et permettra d’exporter plus que l’on importe. On obtiendra ainsi une balance commerciale excédentaire et par ce biais, les entreprises pourront dès lors produire plus de biens et fournir davantage de services ce qui favorisera la croissance économique du pays. De plus, cela leur permettra d’embaucher grâce à l’augmentation des marges réalisées et ainsi, le chômage pourra baisser.

Voir aussi : La définition d’une politique de relance

Les conséquences négatives de la politique d’austérité

Pour autant, une politique d’austérité n’est pas sans risques et elle peut, notamment à court terme, avoir des impacts néfastes sur l’économie d’un pays. En effet, on pourra constater un ralentissement de l’activité économique avec la hausse de l’épargne et une baisse du pouvoir d’achat des ménages à cause du gel des salaires et des prestations sociales. Par ailleurs, ce gel des aides sociales peut également conduire à une hausse des inégalités sociales.