Qu’est-ce qu’un régime politique ?

Définition d’un régime politique

regime politiqueLe régime politique désigne la manière dont s’organise et s’exerce le pouvoir. A partir de cette analyse, cela nous conduit à distinguer plusieurs types de régimes politiques démocratiques : le régime parlementaire, le régime présidentiel, le régime semi-présidentiel (ou régime mixte) et le régime d’assemblée (aussi appelé régime conventionnel).

On sépare généralement les régimes démocratiques des régimes non démocratiques, comme les dictatures et les régimes totalitaires, dont nous ne parlerons pas ici.

Les types de régimes politiques

Le régime parlementaire

régime parlementaireLe régime parlementaire est un régime très répandu que l’on retrouve dans certains pays comme le Royaume-Uni qui est probablement l’exemple le plus connu.

La caractéristique principale d’un régime parlementaire est la séparation souple des pouvoirs. Dans ce cadre, il existe un équilibre entre les pouvoirs exécutifs et législatifs qui fait que chacun des organes peut intervenir, de manière secondaire, dans l’exercice de la fonction de l’autre organe.

Ces deux pouvoirs dépendent réciproquement l’un de l’autre et peuvent dès lors agir l’un contre l’autre. Cela leur confère par exemple la possibilité d’utiliser des motions de censure ou d’appeler à une dissolution.

Dans un régime parlementaire, on dit que le pouvoir exécutif est bicéphale. En effet, il y a tout d’abord un chef de l’Etat (un monarque dans le cas du Royaume-Uni), dont la légitimité démocratique est faible car il n’a pas été élu au suffrage universel et dont les fonctions relèvent plus de la représentation du pays. Puis il y a un chef du gouvernement qui, à l’inverse, a une légitimité démocratique liée à son élection.

Le chef de l’Etat est considéré comme irresponsable car il n’est pas responsable des actes du gouvernement ; ces derniers étant sous la responsabilité du chef du gouvernement qui dirige ce dernier et met en œuvre la politique nationale.

Quant au pouvoir législatif, il est constitué de deux chambres (on parle alors de bicamérisme) avec une chambre basse élue au suffrage universel direct et une chambre haute élue au suffrage universel indirect ou nommée.

Dans un tel régime, le pouvoir judiciaire est indépendant des pouvoirs exécutifs et législatifs ce qui lui donne une place importante et prépondérante.

Voir aussi : Politique d’Austérité, définition

Le régime présidentiel

regime presidentielLe régime présidentiel est celui que l’on retrouve notamment aux USA. Sa caractéristique principale est la séparation stricte des pouvoirs avec pour chacun d’entre eux des domaines d’actions bien déterminés et qui leur sont propres. De plus, cette séparation des pouvoirs est équilibrée car il n’existe pas, ou en tout cas peu, de moyens d’influence possibles entre eux.

Le pouvoir exécutif est monocéphale c’est-à-dire que le président cumule tous les pouvoirs : il est à la fois le chef de l’Etat et celui du gouvernement. Ayant été élu au suffrage universel, il dispose donc d’une légitimité démocratique. De plus, ses pouvoirs sont étendus : il met en œuvre la politique, il est le chef des armées etc…

Quant au pouvoir législatif, qui se compose d’une ou deux chambres, il dispose de la totalité des fonctions législatives ce qui fait qu’il a le monopole de l’élaboration des lois.

Enfin, le pouvoir judiciaire joue un rôle primordial car il a parfois à arbitrer entre l’exécutif et le législatif.

Le régime semi-présidentiel

régime semi-présidentielLe régime semi-présidentiel est une variante du régime présidentiel et il est celui que nous connaissons en France. C’est un régime mixte qui combine certaines caractéristiques du régime présidentiel et d’autres du régime parlementaire. Cette mixité fait qu’il n’existe pas de catégorie homogène de régime semi-présidentiel mais plusieurs régimes de ce type.

Les caractéristiques du régime semi-présidentiel français sont :

– une séparation des pouvoirs plus rigide que dans un régime parlementaire, mais plus souple que dans un régime présidentiel.

– un pouvoir exécutif bicéphale avec un chef de l’Etat, nommé au suffrage universel, et un chef du gouvernement nommé par le chef de l’Etat.

– un bicamérisme avec une chambre basse (l’assemblée nationale) élue au suffrage universel direct et une chambre haute (le sénat) élue au suffrage universel indirect. Ces deux chambres forment le parlement.

– un pouvoir judiciaire qui est indépendant de l’exécutif et du législatif.

Des moyens d’action réciproques entre les pouvoirs existent mais ils sont limités ce qui conduit à un ensemble équilibré.

Voir aussi : Définition de la Politique de Distribution

Le régime d’assemblée

régime d’assembléeEnfin, le régime d’assemblée est un régime politique dans lequel on retrouve une assemblée unique, élue au suffrage universel direct, qui dispose de tous les pouvoirs.

Dans ce type de régime, les pouvoirs exécutifs et judiciaires sont totalement soumis à l’assemblée. Il n’y a donc pas d’équilibre des pouvoirs comme dans un régime parlementaire.

Cependant, c’est un régime que l’on retrouve très peu dans l’histoire. On se souviendra par exemple du cas de la Convention nationale qui fut un régime politique, appliqué entre 1792 et 1795, pendant la révolution française. C’est d’ailleurs pour cette raison que le régime d’assemblée est également appelé régime conventionnel.